Domaines d'intervention

Psychiatrie et pédopsychiatrie

La musicothérapie est souvent proposée en psychiatrie pour adultes, adolescents et enfants. Elle est indiquée lorsqu'une personne, pour cause de blocages ou de mécanismes de défense, n'a plus accès à ses sentiments, n'a plus conscience de ses limites ou qu'elle est confuse. La musicothérapie en tant que thérapie non-verbale intégrant les dimensions créatives et expressives, permet non seulement d'atténuer les états de crise aiguë et de mettre à jour les conflits, mais de diminuer également certaines souffrances physiques et morales.

Gériatrie et psychogériatrie

En gériatrie comme en psychogériatrie, la musicothérapie traite les souffrances psychiques et l'affaiblissement inhérents au processus de l'âge. Elle vise à conserver et à réactiver différentes capacités telles que la mémoire ou la coordination psychomotrice (dynamique psychique).

Lorsque cela est encore possible, elle contribue à prévenir les rigidifications liées à l'âge, à canaliser les risques de dépression et à promouvoir au mieux la qualité de vie des personnes âgées.

La musicothérapie est, à ce jour, parmi les rares approches thérapeutiques montrant de façon indéniable son efficacité chez des personnes atteintes de DTA (Démences Type Alzheimer).

Stimulées par les sons des instruments, par la voix, le regard et le toucher, ces personnes - qui ont perdu pour la plupart l'usage de la communication verbale - redécouvrent les paroles des chansons enfouies au fond d'elles-mêmes, récupèrent du lien avec leur entourage, retrouvent leur dignité.

Scientifiquement parlant, elles se reconnectent avec l'environnement social par le canal de leur mémoire sémantique ainsi "réveillée". La musique stimule en outre la production de mélatonine naturelle (hormone régulatrice du sommeil, antioxydante, anxiolytique).

Médecine psychosomatique

Le travail s'effectue avec des enfants, des adolescents et des adultes qui présentent des troubles somatiques pouvant être interprétés comme des conséquences de conflits émotionnels présents ou passés. L'improvisation musicale permet notamment de rendre cette problématique audible puis de l'actualiser, de l'élaborer et de l'intégrer.

Handicaps mentaux, moteurs, sensoriels

La musicothérapie vise une rééducation ou un aspect psychothérapeutique à composante sensorielle. Les objectifs et buts thérapeutiques principaux sont d'augmenter l'interaction sociale, de promouvoir l'estime de soi, de permettre une expression des émotions, d'améliorer l'écoute, la concentration, I'attention et le comportement, d'éveiller la conscience de soi et de ses potentialités, de canaliser les stéréotypies, de faciliter un bon tonus musculaire pour permettre l'utilisation d'un instrument de musique et la coordination.

Soins palliatifs

Une grande part de l'accompagnement en fin de vie intègre les aspects classiques de l'approche musicothérapeutique à une démarche spirituelle adaptée à chaque patient. Il vise à réduire les angoisses dues à la douleur physique et/ou aux difficultés respiratoires, réduire les troubles du sommeil, diminuer I'agitation liée à la phase terminale qui provoque l'impossibilité de communiquer verbalement, réduire la dépression, diminuer la détresse morale, la crainte, le repli sur soi, réduire la peur liée à la mort.

Maladies de dépendance et troubles de l'alimentation

L'accès à une expression spontanée, en contact direct avec ses propres émotions, son corps et ses facultés créatrices, contribue de manière notable à l'évolution positive du traitement de patients emprisonnés dans une dépendance, qu'il s'agisse d'alcool, de drogue ou de médicaments.

Prophylaxie et développement personnel

Le travail se fait avec des enfants, des adolescents et des adultes qui présentent certains troubles (p.ex. asthme, tics, énurésie) ou des difficultés de communication, de concentration ou d'apprentissage ; il peut aussi se pratiquer avec des personnes en situation de crise (p.ex. changements familiaux). La musicothérapie contribue également au développement personnel. Elle est recommandée à ceux qui cherchent à développer leurs ressources en vue de mieux gérer leurs problèmes et qui aspirent à un approfondissement personnel.

Réhabilitation

Dans le cadre de la réhabilitation de traumatisés crânio-cérébraux, la musicothérapie peut assumer différentes tâches importantes, telles que le travail sur le plan de troubles psychiques, des aphasies ou encore dans l'accompagnement au réveil de comas profonds. Les musicothérapeutes mobilisent avant tout les parties saines du patient, renforçant ainsi sa confiance en ses capacités créatives encore disponibles, aptitudes dont le traumatisé crânien aura besoin pour s'adapter aux données nouvelles. Lors d'aphasies ou de troubles du comportement liés à un accident, la musicothérapie offre un moyen de communication non-verbale et aide à retrouver un comportement social élémentaire.